Cameroun

Repérage de la rivière Menoua

Ce site n'est plus à jour et n'est plus actualisé depuis 2011. Le nouveau est www.olivier-testa.com

J’avais déjà descendu un bout de la Menoua en kayak la semaine précédente, mais pour tenter la descente complète, un autre repérage était nécessaire.

le Dimanche 4 juin 2006 avec Martial Wassu, Freddy, Olivier Testa

Après la dure journée de la veille et la descente en kayak de la rivière Noun, je ne voulais pas recommencer une journée chargée.

Alors pourquoi ne pas aller pas trop loin, et repérer la suite de la Menoua que j’avais déjà descendue sur 1km ?

Départ pour la Menoua, à la sortie de Dschang, à 8h du matin, après de nombreux contretemps et retards. Le but est de suivre l’ancienne route de Santchou à pied pour repérer si la Menoua est descendable, et surtout trouver un point de sortie de l’eau avant les chutes.

JPEG - 73.4 ko
Portage kayak
A travers la végétation touffue, nous portons les kayaks jusqu’à la berge.

Nous partons donc armés de machettes, achetant en cours de route de quoi se ravitailler : des bananes, des avocats, des bâtons de manioc... Nous descendons les kayaks jusqu’au niveau du départ que j’avais déjà pratiqué. Le niveau d’eau est faible. Cela fait trois jours qu’il n’a pas plu, et le débit est bien plus faible qu’après la crue. Puis c’est en suivant une vieille piste non-entretenue que nous progressons, descendant parfois jusqu’au lit de la rivière pour jeter un coup d’oeil et se rendre compte que globalement, la rivière est active. De nombreux petits rapides faciles s’enchaînent, mais aujourd’hui, cela risque de ne pas être praticable, vu le niveau d’eau. Nous continuons à pied, le paysage est très changeant, le chemin longeant la rivière méandriforme. Nous croisons plus loin un paysan qui vient de braconner une civette, sorte de chat tigré, qui nous renseigne et nous indique que le village que nous allons rencontrer est un quartier de Fongo Ndeng, et donc accessible par la route. Intéressant à savoir, pour une navette éventuelle. Nous arrivons bientôt au village, éloigné de la rivière.

JPEG - 70.6 ko
Paysage de rivière
à l’Ouest Cameroun

Entre la rivière et les maisons, un petit plateau alluvionnaire cultivé, facilement repérable pour une sortie éventuelle. Freddy discute avec une vieille qui nous renseigne un peu plus, puis nous rentrons parmis les plantations de maïs, bananiers, canne à sucre, manioc, arachides, pommes de terres...

45 minutes à l’aller, 35 minutes au retour pour 6km : lorsque nous arrivons à la voiture, le ventre crie famine devant le rythme soutenu de la ballade.

Nous décidons de reporter la descente de la Menoua à une date ultérieure, et je propose d’aller repérer l’amont du Noun. La descente de l’aval est long, et si l’on pouvait enchaîner l’amont, et finir par les rapides, cela serait une bonne rivière touristique.

retour rubrique: La Menoua

Un message, un commentaire ?

Répondre à cet article

français
Le Kemtsop
La Menoua
Le Noun

écrire à l'auteur

Espace privé
Dernier ajout: 19 mai 2016. Site réalisé sous SPIP